Tabac brûlé

C’est la forme la plus courante d’usage du tabac. Décliné sous forme de cigarette, tabac à rouler, cigare, cigarillo, tabac pour la pipe ou pour shisha, et plus récemment cigarette au chanvre CBD.

La fumée du tabac contient plus de 7000 produits chimiques à l’état gazeux ou solides. Parmi ces substances, une soixantaine sont reconnues comme cancérigènes.

Les principales substances toxiques connues sont :

  • Le monoxyde de carbone (maladies cardio-vasculaires)
  • Les goudrons (cancers, maladies pulmonaires)
  • Les substances irritantes (maladies ORL et pulmonaires)
  • Les particules fines (mutations génétiques, cancers, maladies cardio-vasculaires et pulmonaires)

La nicotine du tabac, substance hautement addictive, est en elle-même peu toxique. Son principal danger est qu’elle induit une dépendance à des produits qui eux sont extrêmement nocifs.

Les faits :

  • Le tabac brûlé tue un-e consommateur-trice sur deux.
  • En Suisse ce sont 9’500 personnes qui décèdent chaque année.
  • Dans le monde, tous les ans 6 millions de personnes meurent des conséquences du tabagisme, dont plus de 600’000 sont des victimes de la fumée passive.
  • Le tabac a causé 100 millions de décès au XXème siècle. Si la tendance se poursuit, il pourrait en causer un milliard au cours du XXIème siècle.
  • 25 % de la population suisse âgée de plus de 15 ans fume.
  • Le coût social du tabagisme en Suisse est estimé à quelques 12 milliards de francs par an (tabagisme passif non compris). Ce montant comprend les coûts liés à la consommation (traitements médicaux), les coûts indirects (pertes de production liées à l’absentéisme, aux incapacités de travail ou aux décès) et les coûts humains (perte de la qualité de vie).
  • Une partie des revenus de l’impôt sur le tabac servent à financer l’AVS/AI. Les 2,257 milliards de francs versés en 2014 représentent seulement 5% du budget de ces deux assurances sociales !
  • La consommation de tabac est également néfaste pour l’environnement. Chaque année, 72 milliards de mégots sont abandonnés dans la nature. Les substances contenues dans les cigarettes ainsi disséminées dans la nature et dans les eaux représentant un danger pour la faune et la flore.

Focus sur la shisha

A la mode actuellement, le narguilé ou shisha ou encore pipe à eau est un moyen considéré comme « fun » par certains jeunes de consommer toutes sortes de tabac souvent aromatisés et tout aussi riches en nicotine que ceux de la cigarette. Contrairement aux idées reçues, les particules nocives de la fumée (monoxyde de carbone, goudrons, métaux lourds, etc.) ne sont pas filtrées par l’eau. Ainsi, en fumant une shisha, on inhale l’équivalent de 2 paquets de cigarettes.

À propos

Vivre sans fumer est, depuis le 1er janvier 2000, le Centre d’information pour la prévention du tabagisme (CIPRET) du canton de Neuchâtel. Un contrat de prestations de droit public entre le Département des finances et de la santé et la Ligue pulmonaire neuchâteloise définit les prestations à fournir par Vivre sans fumer. En savoir plus...

Contact

Vivre Sans Fumer – Cipret Neuchâtel

Faubourg du Lac 17

2001 Neuchâtel

Tel: 032 724 12 06

Formulaire de contact