Tabac oral

Snus: Tabac à mâcher

Le snus est du tabac humidifié conditionné en vrac ou dans de petits sachets ressemblant à des sachets de thé destiné à un usage oral. Glissé entre la lèvre et la gencive et conservé une trentaine de minutes dans la bouche, il procure autant de nicotine que 4 cigarettes. Le snus cause des cancers de la bouche, de la gorge, de l’œsophage et du pancréas, ainsi que de nombreux problèmes buccaux (dents tachées, caries, gingivites, perte de goût et de l’odorat). Interdit dans l’UE comme en Suisse il est très consommé au nord de l’Europe. L’industrie du tabac se bat pour la levée de son interdiction.

Snuff: Tabac à priser

Le snuff est une fine poudre de tabac sec destinée à être inhalée par le nez et qui engendre très rapidement une dépendance. Légale en Suisse, cette poudre de tabac aromatisée à tout ce qui est imaginable (de la menthe à la cerise) est irritante pour les muqueuses nasales et contient bon nombre de substances cancérigènes.

Que dit la loi ?

Parmi les produits du tabac à usage oral, il est difficile de faire la distinction entre les produits légaux et les produits illégaux, car l’Ordonnance sur les produits du tabac et les produits contenant des succédanés de tabac destinés à être fumés (OTab) n’en fournit pas les définitions.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a édicté, en août 2016, une directive pour clarifier la situation et mieux distinguer les produits du tabac à usage oral interdits et les formes autorisées.

Désormais, tous les produits destinés à l’usage oral « sous forme de poudre ou de particules fines » sont interdits.

Par poudre ou particules fines, on entend le tabac coupé ou moulu finement dans des proportions de l’ordre du millimètre ou moins. Ce tabac est parfois aromatisé et humide, parfois présenté en sachets portions ou en vrac (snus, snuff ou tabac à usage oral).

POUR PLUS D’INFORMATIONS

Ordonnance sur les produits du tabac et les produits contenant des succédanés de tabac destinés à être fumés (OTab)

Directive « Interdiction des produits du tabac destinés à un usage oral : interprétation de l’art. 5 OTab »

À propos

Vivre sans fumer est, depuis le 1er janvier 2000, le Centre d’information pour la prévention du tabagisme (CIPRET) du canton de Neuchâtel. Un contrat de prestations de droit public entre le Département des finances et de la santé et la Ligue pulmonaire neuchâteloise définit les prestations à fournir par Vivre sans fumer. En savoir plus...

Contact

Vivre Sans Fumer – Cipret Neuchâtel

Faubourg du Lac 17

2001 Neuchâtel

Tel: 032 724 12 06

Formulaire de contact